Poker légal en France : des bots parmi les joueurs de Winamax ?

de | 13 novembre 2018

Une affaire de tricherie présumée impliquant de potentiels robots-joueurs bouleverse l’industrie du poker en ligne légal en France depuis quelques mois. Des enquêtes ont été menées, mais les résultats en sont assez troublants. Codebonus-Poker.fr vous explique cette affaire dont la presse nationale s’est emparée de ce sujet et qui met en émoi toute la communauté des joueurs de poker en France.

Deux joueurs de Winamax pas comme les autres

Les histoires de tricherie sur les plateformes de jeux en ligne sont souvent rocambolesques et laissent parfois apparaître toute l’ingéniosité dont peuvent faire montre certains joueurs pour gagner facilement de l’argent. Mais celle-ci dépasse sûrement beaucoup de celles auxquelles nous avons eu à faire jusque-là puisqu’elle est développée autour de potentiels bots joueurs de poker. Tout part des suspicions d’un joueur en ligne qui, après plusieurs parties contre deux de ses adversaires virtuels, a décidé de passer au peigne fin l’historique de jeu de ces derniers. Et ce qu’il découvre est assez ahurissant. En effet, les statistiques affichées sont tout bonnement surhumaines : 6 000 parties Expresso sur Winamax, avec des jeux simultanés sur 6,7 ou 8 tables ! De plus, l’évaluation du niveau de ces joueurs, réalisée avec un logiciel spécialisé, révèle un niveau tout à fait hors norme. De tels résultats ont confirmé les doutes du joueur à l’origine de l’alerte et de l’enquête, qui est convaincu d’avoir eu affaire à des bots ; aucun joueur humain n’étant raisonnablement capable de gagner à presque tous les coups tout en jouant simultanément sur autant de tables.

Contre-enquête et démenti

Les résultats de cette enquête ont été publiés sur le site de Club-Poker qui réunit une très importante communauté de joueurs en ligne en France. Le tollé qui s’en est suivi a contraint les responsables de Winamax à se prononcer sur le sujet. Dans un premier temps, l’opérateur a révélé les chiffres exacts des gains réalisés sur les comptes des deux joueurs concernés, ainsi que leurs habitudes de jeu. Il en ressort un total de 701 000 € de profits, avec des statistiques jugées raisonnables par les analystes de Winamax. L’opérateur a ensuite révélé avoir déjà été informé des habitudes de jeu suspectes des joueurs concernés. Ce qui l’avait conduit, il y a quelques mois, a enquêté sur eux. Afin de lever tout doute, ces derniers ont dû réaliser deux sessions de jeux filmées à un mois d’intervalle. Résultat : Rien à signaler.

Pas convaincant…

Toutefois, comme l’a lui-même signifié Winamax, cette contre-enquête ne permet pas d’exclure l’éventualité que les deux joueurs aient fait recours à un programme informatique. Les vidéos ont donc pu être truquées. A l’étape actuelle, le seul moyen de lever tout soupçon serait de faire venir les deux joueurs concernés dans les locaux de Winamax à Paris pour disputer de nouvelles sessions sous la surveillance des équipes de l’opérateur. Ce dernier a donc finalement choisi de suspendre de façon préventive, les comptes des deux joueurs. Une conclusion qui sonne comme un aveu d’impuissance de Winamax, et des opérateurs de poker en ligne plus généralement, face à certaines techniques de tricherie en ligne. Beaucoup s’interrogent en effet sur les réels dégâts occasionnés par ces pratiques frauduleuses et sur ce qui aurait pu continuer à se passer si l’alerte n’avait pas été donnée par un joueur.

Cette sombre affaire fait un peu écho à celles qui ont éclaboussé PokerStars ces dernières années. Par ailleurs, elle de nouveau en exergue toute la difficulté qu’ont les opérateurs de jeux en ligne à convaincre sur leur capacité à garantir l’équité et l’intégrité de leurs plateformes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.