Poker en France

de | 28 octobre 2010
L’industrie du poker en France est un secteur très compétitif dans lequel, au fil des mois, certains acteurs vont très probablement disparaître. En effet, la concurrence est telle en France que de nombreuses salles de poker en ligne seront amenées soit à être rachetées soit à disparaître. Ainsi, Ladbrokes et Canal Plus qui ont reçu leur licence de poker en ligne et de pari sportif ont préféré jeter l’éponge voyant trop de contraintes pour générer des profits. Par exemple, les prélèvements et taxations par l’Etat sont trop importants ainsi que la restriction des tournois de poker aux joueurs français sont des éléments qui ont incité Ladbrokes et Canal Plus de se retirer du marché français. Bien que ces deux grands acteurs de l’audiovisuel et du jeu en ligne regardent de près l’évolution du marché français, ils préfèrent ne rien proposer que de perdre de l’argent. Dans les mois à venir d’autres salles de poker françaises vont très certainement fermées faute de liquidités. Quand on sait que les pionniers comme Winamax.fr et Pokerstars.fr dépensent des sommes colossales en publicités et tournois de poker en ligne pour attirer des nouveaux joueurs, on est en mesure de se poser des questions sur certaines salles de poker qui sont loin d’avoir leur puissance financière.

Winamax.fr dépensent dans la seule journée du dimanche pas moins de 200 000 euros en dotations de tournois de poker. Le marché du poker en ligne en France est trop petit par rapport à la dizaine de licences déjà octroyée par l’Autorité de régulation des jeux en ligne. Et pourtant quand on sait les conditions d’obtentions des licences  de l’Arjel qui sont draconiennes, il se pourrait que nombreuses salles ont fait des demandes pour rien car elles ne pourront pas survivre longtemps.

Le Poker en France a suivi les traces du marché italien et l’Allemagne et même les Etats-Unis comptent s’inspirer du mode français. Le Poker en France devrait être rentable dans quelques années pour les salles phares comme la salle de Patrick “Winamax” Bruel ou encore Pokerstars. Mais d’autres salles peuvent sortir du lot notamment Pkr.fr qui est la seule salle de poker en ligne en 3D ou encore EverestPoker.fr et Full Tilt Poker. Le groupe Partouche est loin de remplir ses tables de poker bien qu’il puisse fidéliser ses joueurs de poker en réel dans sa room online. Mais d’autres salles de poker devraient débouler en France dans les prochains mois notamment sous technologie Playtech.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.